Florence + The Machine dévoile le sixième chapitre de son odyssée graphique.

24 Oct 2015

 

La chanteuse britannique danse à travers la nuit dans le clip spirituel de "Delilah", nouvel extrait de l'album "How Big, How Blue, How Beautiful".

 

  Florence + The Machine poursuit ses séances d'introspection. Produit par Markus Dravs (Coldplay, Björk, Arcade Fire), le nouvel album du groupe britannique se distingue de ses prédécesseurs par un son et des rythmiques plus rocks. "How Big, How Blue, How Beautiful" a été pensé en deux parties, l'une épique avec un ensemble guitare-batterie rock percutant et un chant spectral, et l'autre, plus calme, révèle une voix plus posée et mélodique. Comme toujours, c'est l'âme tourmentée de la chanteuse Florence Welsh qui donne vie à ces textes, où il est question d'apprendre à vivre et à aimer le monde qui nous entoure plutôt que de le fuir. En résultat un disque solide et puissant, qui pourrait permettre au groupe de rafler le prochain prix Mercury.

 

Ode à l'amour et à la spiritualité

 

Cette nouvelle odyssée musicale, Florence + The Machine a souhaité l'illustrer à travers une série de clips cinématographiques construits comme de véritables court-métrages. Après "What Kind of Man", "St. Jude", "Ship To Wreck" et le diptyque "Queen of Peace"/"Long & Lost", le collectif vient de mettre en ligne le clip de "Delilah", un morceau à la structure atypique. Les couplets de ce midtempo sont longs et il faut attendre 1'30" pour entendre le refrain puissant. L'artiste explore de nouvelles tonalités dans les aigus et calme un peu ses ardeurs dans l'interprétation, beaucoup plus dans la retenue qu'à l'accoutumée. Sublime !

 

   La vidéo qui l'accompagne, longue de six minutes, est à la fois une ode à la spiritualité et à l'amour, de soi et des autres. Dans un motel à la tombée de la nuit, Florence Welsh tente de se réconcilier avec elle-même, tandis qu'elle évolue dans ce décor nocturne en faisant corps avec les voisins qu'elle croise, dans des enchainements chorégraphiés de toute beauté. Comme toujours, un soin très particulier a été apporté à l'esthétisme de la réalisation, qui alterne entre plans aériens et zooms sur le regard profond de la chanteuse. Pour rappel, Florence + The Machine se produira au Zénith de Paris le 22 décembre prochain.

 

 


 

Please reload

A voir aussi

TROPISME LE VILLAGE DE LA CULTURE

L'enfant de la house musique Frankie Knuckles un disque d'inédits

Voter pour les meilleurs talents de la scène Electro française

1/1
Please reload

© 2012 - 2019 by Radio34 Montpellier.com

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square