Jeff Mills l'invité du Louvre

7 Mar 2015

 

          De Laurent Garnier à Jeff Mills… Dix ans déjà.
2006. Laurent Garnier acceptait notre première carte blanche et s’élançait pour un voyage liminaire dans un monde du silence ravivé par l’énergie de la musique live. C’est en effet par le biais des musiques actuelles que les « Duos éphémères » se proposaient de faire découvrir à un public jeune (et moins jeune) tout un pan méconnu du patrimoine cinématographique, celui des courts-métrages muets, qu’ils soient de fiction ou documentaires, classiques ou d’avant-garde, burlesques ou fantastiques… Un corpus rarement montré, dormant depuis plusieurs décennies dans les archives publiques ou les collections privées… Plus de 500 films ont été ainsi, en dix ans, exhumés de leurs boîtes pour revivre en musique, devant près de 20 000 spectateurs, quelques instants aussi magiques qu’éphémères sur le grand écran de l’auditorium.
Successivement orchestrées par Vincent Segal, Arthur H, -M-, Camille, Emily Loizeau, Oxmo Puccino, Ibrahim Maalouf et Rubin Steiner, ces alliances festives entre images anciennes et musiques actuelles ont vu se succéder sur la scène de l’auditorium des musiciens de tous horizons…

Pour poursuivre cette aventure tant cinématographique que musicale, carte blanche a été donnée en 2015 à un amoureux du cinéma considéré comme l’un des DJ et producteurs les plus inventifs au monde, le pionnier de la techno de Detroit Jeff Mills. Le DJ amateur d’images a laissé libre cours à sa créativité pour cinq soirées placées sous le signe de la fusion et du cross over. Le maître des platines a ainsi concocté un duo avec le pianiste classique Mikhaïl Rudy sur la thématique du Temps avec des rushes de l’Enfer (d’Henri-Georges Clouzot), réalisé un film tourné au Louvre pour un spectacle chorégraphié autour de l’Egypte ancienne (repris à la Scène du Louvre-Lens), réécrit en images avec l’écrivain de science-fiction David Calvo un film sur l’exploration spatiale et, pour conclure cette

dixième édition, préparé un programme autour du geste musical, à partir de sa pratique de DJ et de son film Exhibitionist, en compagnie de deux musiciennes.

 

 

 

 

Source: http://www.louvre.fr

Please reload

A voir aussi

TROPISME LE VILLAGE DE LA CULTURE

L'enfant de la house musique Frankie Knuckles un disque d'inédits

Voter pour les meilleurs talents de la scène Electro française

1/1
Please reload

© 2012 - 2019 by Radio34 Montpellier.com

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square